Les Français et les avantages de la fonction publique

sondage enquêtes du contribuable avantages fonctionnaires
Le 03/02/2015

Sondage exclusif IFOP pour Les Enquêtes du contribuable. Jours de carence, mode de calcul des retraites, sécurité de l’emploi. L’opinion des Français sur les avantages de la fonction publique.

Sondage des Enquêtes du contribuable n°9 février/mars 2015, «Les inégalités public-privé». En kiosque. Numéro disponible sur notre boutique en ligne.

Alors que le gouvernement affiche un objectif de maîtrise des dépenses publiques, notamment dans le cadre de la mise en œuvre du Pacte de responsabilité, les Français se révèlent très largement favorables à un alignement de différents avantages réservés à la fonction publique sur le régime du privé.

sondage enquêtes du contribuable avantages fonctionnairesAinsi, trois quarts des Français (74 %) se déclarent favorables à la mise en place de trois jours de carence dans le secteur public lors d’un arrêt maladie, comme dans le secteur privé. Une majorité des Français (53 %) se dit même « tout à fait favorable » à cette mesure, signe de l’intensité de cette opinion.

Sans surprise, les salariés du secteur public sont majoritairement hostiles à l’introduction de jours de carence dans leur régime (44 % y sont néanmoins favorables, ce qui est loin d’être négligeable) alors que ceux du privé (84 %) et les indépendants (82 %) affichent des niveaux d’adhésion massifs bien supérieurs à la moyenne. En matière de proximité politique, les sympathisants de droite montrent également une plus forte adhésion à cette mesure (81 %), les proches de la gauche étant tout de même majoritairement favorables, eux aussi (64 %).

Concernant les retraites des fonctionnaires, qui sont actuellement calculées sur les six derniers mois de salaire, le rapprochement vers les règles du privé (en allongeant la période prise en compte aux dix dernières années d’activité et en intégrant les primes, qui représentent souvent une part importante du revenu des fonctionnaires) fait également l’objet d’une large adhésion : 82 % des Français y sont favorables (+5 points depuis juin 2013), dont 52 % «très favorables».

Remise en cause de l’emploi à vie

Si les salariés du privé (88 %) et les indépendants (91 %) sont logiquement quasi unanimes à ce sujet, on observe que les fonctionnaires eux-mêmes sont majoritairement pour (62 %), ce qui montre que le régime actuel est considéré comme insatisfaisant y compris dans les rangs de la fonction publique. Ou qu’une part croissante des fonctionnaires est prête à des évolutions dans un contexte appelant une nouvelle modification du système des retraites, sous l’effet de la dégradation de la situation financière des caisses de retraite.

sondage enquêtes du contribuable avantages fonctionnairesEnfin, deux tiers des Français (67 %) se déclarent favorables à la remise en cause du principe de sécurité de l’emploi pour les nouvelles embauches d’agents de la fonction publique. Si l’adhésion à cette mesure est nettement majoritaire, elle est cependant moindre que pour les deux précédentes, ce qui montre que le principe de sécurité de l’emploi, bien qu’il soit perçu comme un avantage, est vu moins négativement que les modalités particulières de calcul de la retraite ou l’absence de jours de carence dans la fonction publique.

En revanche, comme pour les autres mesures, les salariés du public se montrent moins favorables à la remise en cause du principe de sécurité de l’emploi (44 %, contre 73 % des salariés du privé et 79 % des indépendants). De même pour les sympathisants de gauche qui, s’ils adhèrent majoritairement à cette mesure (53 %), le font dans une nettement moindre mesure que les proches de la droite (76 %).

Jean-Philippe Dubrulle, chargé d’Etudes – Département Opinion et Stratégies d’Entreprise de l’Ifop

L’intégralité des résultats du sondage sont à consulter ici.

Méthodologie du sondage

Echantillon : L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthodologie : La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Mode de recueil : Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 30 décembre 2014 au 1er janvier 2015.

«Les inégalités public-privé»Les Enquêtes du contribuable de février/mars 2015. 3,50€€. En kiosque le lundi 2 février et sur abonnement. Vous pouvez commander en ligne ce numéro.

Le magazine des contribuables

Assistanat, syndicats, fraudes sociales, hauts fonctionnaires… Tous les deux mois, Les Enquêtes du contribuable approfondissent dans des dossiers de fond  un thème majeur de l’actualité économique et sociale. Revue de référence en matière d’argent public, Les Enquêtes du contribuable vous permettent d’être réellement informé des dérives grandissantes et cachées que connaît notre pays. Ce magazine de conviction est indépendant de tout lobby et porte un regard différent sur l’actualité qu’il analyse du point de vue des contribuables.3,50€. Abonnement : 6 numéros par an pour 21 € seulement !

Articles de la même rubrique


Publié par Rédaction le 03/02/2015