Infographie. La France, championne du monde des dépenses sociales

assistanat les enquêtes du contribuable
Le 01/04/2014

Les dépenses sociales consomment un tiers de la richesse nationale produite sur le sol français, soit près de 10 000 euros par an et par Français. Entre 2009 et 2013, elles ont augmenté plus vite que la croissance.

Les dépenses sociales en France absorbent 33 % du PIB en 2013 contre 20,8 % en 1980.

C’est 11 % de plus que la moyenne des pays les mieux nantis de la planète, selon le chiffrage de l’OCDE.

Même le Danemark (30,8 %) et la Suède (28,6 %) ne parviennent plus à suivre ! Vieillesse, santé, famille, chômage, logement : le total des dépenses sociales s’élevait à 654 milliards d’euros en 2010. La contrepartie de cette distribution, ce sont des prélèvements obligatoires qui s’élèvent au-delà du raisonnable.

infographie dépenses sociales

Infographie extraite de «L’assistanat ruine la France», Les Enquêtes du contribuable mars/avril 2014 – 68 pages, 3€50. En kiosque le 28 mars 2014. Suivre ce lien pour commander en ligne le numéro. Sur abonnement : www.contribuables.org/boutique.

 

Articles de la même rubrique


Publié par Rédaction le 01/04/2014
  • Par jamas, le 22/05/2014

    Là aussi il faut réduire.
    Y a pas de raison.
    Régimes spéciaux de retraite indécents qui ponctionnent dans le budget général de l’état, régimes de retraite autres en déficit, systèmes de santé en déficit, même maintenant la branche famille, hôpitaux en déficit, système chômage qui peine, associations d’assistance qui peinent à trouver du budget et du monde, etc, etc.
    Il n’y a pas de honte à faire de la gestion comptable. bien au contraire. c’est tout à fait honorable et responsable vis à vis des générations futures. Si on part du principe de base que le système redistributif et solidaire soit qu’on donne ce que l’on reçoit, c’est l’équilibre comptable qui devient le tenant et l’aboutissant de la mécanique.
    On a de l’argent on distribue et on fait. On n’a pas l’argent, on ne redistribue pas et on ne fait pas avec ce qu’on n’a pas. On fait en fonction de ses moyens et pas plus. Pour les retraites par exemple on est très loin de ce principe de base.
    On devrait inscrire ça dans la constitution.

  • Par jean-michel, le 06/04/2014

    voila ou passe tes sous

  • Poster votre réaction

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *