Patrizia Nitti, directeur du Musée Maillol à Paris : « Ne pas recevoir un sou, ça rend intelligent »

Patrizia Nitti, directeur du Musée Maillol
Le 09/07/2012

Patrizia Nitti, directeur du Musée Maillol, ne reçoit aucune subvention publique et pourtant son établissement est "absolument auto-suffisant" financièrement...

Patrizia Nitti, directeur du Musée Maillol, a répondu aux questions de Jeanne Pavard, sur le financement public des musées français.

Le prochain numéro des Dossiers du Contribuable, en kiosque le mercredi 1er août, traitera des rapports incestueux entre culture et financements publics… Ça croustille !

Le Musée Maillol se targue de ne recevoir aucune subvention publique, est-ce bien le cas ?

Rien, nous sommes absolument auto-suffisants. Lorsque Dina Vierny a crée la fondation elle a apporté toute sa collection au musée. Nous vivons donc sur sa collection d’art moderne et les œuvres de l’artiste Aristide Maillol.

Subissez-vous pour autant la tutelle du ministère de la Culture ?

La Ville de Paris contrôle notre conseil d’administration.En tant que fondation d’intérêt public, nous avons toutes les servitudes du public sans en avoir les avantages.

Quel est votre système de financement ?

C’est notre travail. Au moment où j’ai repris la maison,  il m’a fallu comprendre quelles étaient les dépenses indispensables, et les rationnaliser. Nous avons les grandes expositions temporaires, la boutique, un restaurant qui a beaucoup de succès, les organisations d’expositons à l’extérieur sur Maillol et les droits tirés de l’ensemble de nos collections… Et puis le sponsoring, qui consiste en l’organisation d’évènements et de réceptions privées au musée. Le fait de ne pas recevoir un sou, ça rend intelligent !

Vos tarifs d’entrée sont-ils pour autant alignés sur ceux des musées subventionnés ?

Nous sommes obligés, sinon nous n’aurions pas de visiteurs. Mais les gens qui viennent chez nous en ont pour leur argent, entre les collections permanentes d’art moderne de Dina Vierny, les productions de Maillol, et les expositions temporaires.

Faites-vous plus d’entrées que les autres ?

J’ai toujours refusé de publier les chiffres des entrées, pour une raison très simple : avant Maillol j’étais au musée du Luxembourg, et je sais que tout le monde ment sur les chiffres de manière absolument éhontée! On finit toujours par savoir la vérité grâce aux audio guides, le marché intérieur… Certains passent tranquillement 1/3 d’entrées supplémentaires.

Propos recueillis par Jeanne Pavard

Musée Maillol, 61 rue de Grenelle, Paris 75007

Prochaine exposition : « Canaletto à Venise », à partir du 19 septembre 2012

se targue de ne recevoir aucune subvention publique, est-ce bien le cas ?
Rien, nous sommes absolument auto-suffisants. Lorsque Dina Vierny

Articles de la même rubrique


Publié par Rédaction le 09/07/2012

Poster votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *