Démocratie directe : rendre au peuple sa souveraineté

democratie directe
Le 28/11/2011

Le nouveau numéro des Dossiers du Contribuable est consacré à la démocratie directe. Il sera en vente chez votre marchand de journaux à compter du jeudi 1er décembre 2011.

Le nouveau numéro des Dossiers du Contribuable est consacré à la démocratie directe. Il sera en vente chez votre marchand de journaux à compter du jeudi 1er décembre 2011.

Nous publions ci-après l’édito de Laurent Artur du Plessis, rédacteur en chef des Dossiers du Contribuable.

Démocratie directe : rendre au peuple sa souveraineté

Il serait grand temps de donner la démocratie directe au peuple français. Il la veut, comme le pro­clament tous les sondages.

L’outil de la démocratie directe, c’est le référendum d’initiative populaire. Le vrai. Celui que le peuple peut déclencher, au niveau national, en fai­sant une pétition pour proposer ou abroger une loi, sans quémander l’autorisation du Parlement ni du chef de l’État.

Il faut que le seuil de signatures pour déclencher le réfé­rendum soit suffisamment bas pour être atteignable. Comme en Suisse, patrie de la démocratie directe, où 1% du corps électoral suffit : en Fran­ce, cela fait 455 000 signatures seu­lement.

Un simulacre de démocratie directe

La France, elle, s’est récemment do­tée d’un simulacre de démocratie directe: le référendum d’initiative populaire introduit par la réforme constitutionnelle de 2008 exige les signatures de 10% des électeurs ins­crits, soit 4,45 millions.

Dans ces conditions, l’oligarchie qui a confisqué le pouvoir par la démo­cratie représentative, c’est-à-dire parlementaire, ne risque pas de voir le peuple français déclencher des référendums d’initiative populaire pour lui imposer sa volonté.

D’ailleurs, la réforme ne confie même pas l’initiative aux citoyens, mais au Parlement qui, en outre, pourrait la ­bloquer en rejetant la proposition après l’avoir examinée.

C’est pourquoi Contribuables Associés fait campagne en partenariat avec l’association Agir pour la démocratie directe (AD2), pour un vrai référendum d’initiative populaire en France.

Le député UMP Christian Vanneste a déposé un projet de loi en ce sens, prévoyant notamment un seuil de 500 000 signatures pour une initia­tive visant à abroger une loi, et de 800 000 si l’initiative propose une nouvelle loi.

Au niveau local, la démocratie direc­te doit aussi être pleine et entière, au lieu de dépendre de la bonne vo­lonté des élus locaux, comme dans le système actuel.

La démocratie directe réduit de 30% la dépense publique

Pour les contribuables, l’enjeu de la démocratie directe, c’est la dépense publique. Elle est inférieure de 30% dans les États et collectivités qui pratiquent le référendum d’initiative populaire, l’impôt aussi.

Et l’endettement public y est moindre. Si les Français avaient disposé de la démocratie directe, les dépenses publiques n’atteindraient pas aujourd’hui 56,6% du PIB. Et des réformes comme celle des retraites auraient déjà été votées… .

Laurent Artur du Plessis

Dossiers du Contribuable n°4 « Redonner la parole au peuple pour sortir de la crise ». 4,50 €. En vente chez votre marchand de journaux (www.trouverlapresse.com) à compter du jeudi 1er décembre. Et sur commande à cette adresse ou au 01 42 21 16 24. Pour s’abonner, rendez-vous sur notre page « Abonnez-vous au Cri ».

Articles de la même rubrique


Publié par Rédaction le 28/11/2011
  • http://lafrancecouronnee.xooit.fr Dominique

    Alliance royale est le seul parti politique à proposer une réforme en profondeur de la représentation des Français à l’Assemblée nationale : la démocratie équitable (représentation réelle des Français par corps sociaux – famille, entrepreneurs, salariés, collectivités territoriales -), associée à la démocratie directe qui est pratiquée tant en Suisse qu’au Liechtenstein, et qui était pratiquée sous la Monarchie française dans certaines provinces qui avaient conservé ce privilège par la grâce du Roi de France.

    Alliance royale, lors de son premier colloque, a invité Yvan Blot qui y a expliqué les bienfaits de la démocratie directe et nos 34 candidats aux législatives 2012 l’ont eue dans leur programme.

    Voici une vidéo où Yvan Blot explique la démocratie directe http://www.dailymotion.com/video/xkswv1_franck-abed-recoit-yvan-blot_news?search_algo=1

    Je vous conseille aussi de lire les deux livres d’Yvan blot sur le sujet :

    – L’oligarchie au pouvoir
    – La démocratie directe, une chance pour la France

  • http://rebellio Rebellio

    La construction de l’UE fut et reste un chef d’œuvre de tours de bonneteau politiques plutôt qu’un exercice démocratique.
    Le plus inquiétant, c’est que l’habitude est prise, et les « gouvernances », qu’elles se veulent supra nationales ou pas, ne se gênent plus pour pratiquer des entorses manifestes aux principes démocratiques ou républicains, comme on voudras.
    Évidemment on pense à la méthode française, qui a consisté à ignorer négligemment le résultat du vote démocratique des citoyens français lors du dernier référendum sur la constitution européenne.
    Il est stupéfiant de constater que pouvoir et opposition avalisèrent ce déni de démocratie majeur main dans la main. On imagine le tollé de tous nos maitres penseurs et les retombées médiatiques si cela s’était produit ailleurs …
    En tout cas, il s’agit en la matière d’un véritable coup d’état, fut il silencieux, et qui, de mon point de vue, transforme en factieux ses auteurs, les privant là de toute légitimité républicaine..

  • Bernard

    Bonsoir: allez tous et toutes faire un tour sur la pétition du moment, afin de vous informer de certains fait réel: merci à tous et toutes!

  • Quéribus

    Référendum d’initiative populaire, proportionnelle intégrale à toutes les élections ? Les voyous qui dirigent le pays depuis des décennies n’en veulent pas. Ils ont trop à y perdre chacun personnellement.

  • zephyr28

    Bravo pour votre travail et la nouvelle mise en page sur ce numéro !

  • noé

    Comme phenix je pense que la france a un système monarchique avec un peu de république et de super soviet . Les français sont un  » peuple  » de godillots on en trouve dans TOUS les partis je suis persuadé que nos médias dominants n’aurait pas eu grand peine à faire élire président de la république l’ ancien ministre des finances et chef du fmi ! hélas les US nous ont privé d’un grand homme d’etat !

  • Phaléne

    Ces autorités indépendantes, sur lesquelles personne ne peut intervenir, ce n’est pas conforme à la constitution; qu’en pense-t-on au Cri? Ne peut-on demander son avis au conseil constitutionnel?

  • http://idvilles.com Albert

    Je vous informe que j’ai découvert sur le net un site de démocratie en ligne permettant aux citoyens de déposer des idées sur leur commune.
    Les idées peuvent être géolocalisées sur une carte et envoyées à la commune si vous le souhaitez.
    l’adresse de se site est :
    http://www.idvilles.com

  • Phaléne

    Vous souvenez vous du combat de contribuables associés pour obtenir un audit des services de l’état sur le modèle du NAO anglais? Ils ont obtenu une modification de la constitution trés marginale, dont les députés n’ont rien fait: ça ne les intéresse pas de faire faire ce travail d’audit de leur collégues fonctionnaires; et puis les syndicats du public n’en veulent pas pour une raison en particulier, trop des liaisons très étroites avec les services à auditer.
    Alors tant que l’état français aura pour fondement « pour vivre heureux vivons cachés » ce type de proposition est voué à l’échec. Il faut d’abord réformer le système: interdiction de cumuler les statuts de fonctionnaire et parlementaire, disparition des détachements pour activités syndicales ou politiques, interdiction de cumul des mandats locaux et nationaux, … et d’une maniére générale suppression des conflits d’intérèts institutionnels ( par ex. maire au conseil de surveillance de « son » hopital), et faire disparaitre cette horreur qui fait que certains se votent leurs rémunérations en toute liberté, ou sont dépositaires de pleins pouvoirs( cas des autorités indépendantes, indépendantes de qui?)

  • Bernard

    Bonjour: Un texte qui reflète le besoin urgent d’une démocratie direct !

    @ Méditer !!

    Jusqu’à quand ô malheureux Français(es), vous plairez vous dans le trouble
    et dans les divisions ?.Assez et trop longtemps des factieux,des scélérats ont mis l’intéret de leurs Ambitions à la place de l’intéret général. Nous travaillons à notre propre perte avec plus de zèle et d’énergie que l’on ne mit
    jamais à conquérir la Liberté ! ô Français(es),encore un peu de temps et il ne resteras de vous que le souvenir de votre existence ! Français(es) ! vous connaissez vos ennemis,Levez vous ! Marchez !

    Charlotte Corday :1768 – 1793.

    1789 : Révolution Française.

  • http://www.gaydistrict.fr phenix

    Pourquoi parle t’on d’oligarchie moi je dis que nous ne sommes jamais sortie de la monarchie, ce système est le reflet du passé en pire sous une fausse révolution ou le peuple a été sacrifié pour ceux, qui aujourd’hui nous dictent et dirigent d’une main de fer, qui dépenses depuis des décennies l’argent publique où deux parties s’échangent sous couvert de fausse élection le pouvoir qu’ils jouent aux cartes au club de l’automobile à Paris bref foutaise et manipulation ! Le peuple a été mis de coté depuis déjà bien longtemps, il n’a aucun pouvoir face à ces manipulateurs qui se disent de gauche ou de droite et qui sont les mêmes monarques qui ont gouverné la France et l’on toujours dépouillé.

  • http://www.blogdemocratiedirecte.blogspot.com/ democradirect

    En vue des prochaines élections présidentielle et législatives, il serait utile de poser la question suivante aux candidats : « vous engagez-vous à promouvoir l’introduction d’une véritable démocratie en France ? ». Cette question devrait évidemment être précisée. Comment formuleriez-vous cette question en moins de 1000 caractères ?

    Voir : http://blogdemocratiedirecte.blogspot.com/2011/11/democratie-directe-limportance-des.html

  • http://target2007.typepad.fr/hgizardin/ gizardin

    Concordance ,c’est le sujet de mon dernier billet ! Je suis donc entièrement d’accord avec vous.Rappel: Un lien vers vous sur mon blog.

  • Pingback: » Morin, avortement, BFM TV, DSK, pédo-criminalité()

  • Phaléne

    Sans changement profond de notre système politique, j’ai peine à y croire: ce qui manque d’abord ce sont les controles, et la transparence; dans l’état actuel du système ils nous font prendre en permanence les vessies pour des lanternes, alors répondre collectivement une question….On a vu par le passé ce que cela donne.